#Tunisie : Attention aux engins explosifs improvisés ! Par #FATHIAOUADI

L’explosion qui a eu lieu vendredi 13 Avril 2018 à 12.40 dans un quartier de la ville de Kélibia a été qualifiée par les autorités en tant qu’acte à connotation terroriste du fait qu’elle a été causée par une mise à feu par le biais de téléphones portables d’explosifs (à déterminer ) diligentée par un énergumène soupçonné ainsi que sa compagne d’extrémisme religieux.

Il s’agit vraisemblablement d’une expérimentation qui a encore une fois foiré mais jusqu’à quand ?

On ne peut qualifier la déclaration officielle que de salutaire et courageuse mais encore faut-il être proactif quant à ce niveau de la menace et ne pas de se contenter de la simple constatation et ce en développant la recherche et en  essayant d’avoir un temps en avant par rapport aux apprentis terroristes!

Notre pays a été jusque là épargné d’actes d’explosions massives , exception faite de l’attentat de Djerba ou encore de l’explosion du bus de la garde présidentielle, mais cela ne veut dire à aucun cas que la situation est sous contrôle car ces deux actes avaient des cibles bien déterminées et ne visaient pas la population ou encore nos invités.

Je profite de cet événement pour informer nos lecteurs en proposant ces lignes :

Dans les ordinateurs portables et les tablettes, "tous les éléments d'un engin explosif improvisé" (EEI) sont réunis, "sauf le détonateur et l'explosif qu'il faut rajouter ce qui rend ces appareils plus sensibles que d'autres. On arrive à réunir dans un petit ensemble l'ensemble des éléments d'un EEI

un EEI est un engin positionné ou fabriqué de manière improvisée et incorporant des composants chimiques explosifs, incendiaires ou toxiques. Il est conçu pour détruire, handicaper, ralentir ou distraire. Il peut incorporer des éléments provenant d'arsenaux militaires (par exemple une grenade), mais le plus souvent il est composé d'un assemblage de pièces non militaires.

L'EEI consiste typiquement en une charge explosive, une charge d'amorçage, un détonateur et un système soit mécanique, soit électronique de mise à feu. Il existe de nombreux types d'engins explosifs improvisés, souvent assemblés à partir d'éléments hétéroclites.

La plupart du temps, les EEI sont de conception rudimentaire et n'explosent pas au moment voulu, ou pas du tout. Toutefois, certains groupes sont connus pour avoir produit des engins sophistiqués à partir de munitions militaires (souvent des obus d'artillerie) et d'éléments disponibles dans le commerce, tels que des téléphones mobiles pour les systèmes de mise à feu... Le degré de sophistication dépend de l'ingéniosité du constructeur, des outils et matériaux disponibles.

Ce type d'EEI sophistiqué est principalement porteur d'explosifs brisants. Il existe cependant la menace que de tels engins soient combinés avec des éléments toxiques chimiques, biologiques, ou radioactifs (voir bombe radiologique) qui augmenteraient grandement leur puissance destructrice et leur effet psychologique.

Les EEI sont parfois camouflés en objets d'apparence innocente et aussi placés à bord de véhicules tels que voitures, camions et bateaux pour perpétrer attentats-suicides et assassinats.

Laisser un commentaire