Tunisie : l’approche sécuritaire ne suffit plus !

En dépit de toute désinformation ou langue de bois , le jihadisme takfiri est bel et bien installé dans toutes les régions du pays , que ce soit sur le plan de la sympathisation et du support ou encore sous forme de cellules dormantes voire de potentiels loups solitaires et pour cause le nombre journalier d’arrestations de personnes suspectes ajoutés aux autres derrière les barreaux ou ceux empêches depuis 2013 pour avoir tenté de partir en Irak , Syrie et Libye (16000).

Aussi , il ne faut pas occulter le millier de mercenaires terroristes en cours de transfert depuis la Syrie et Turquie vers le Maghreb !

Tout ce que le gouvernement a fait pour protéger la nation a été salué par la communauté internationale mais cela reste insuffisant au regard des réserves soulignées quant à entassement non scientifique , pour ne pas dire inhumain , de ces tunisiens dans les prisons dans des conditions précaires et par conséquent l’inévitable éventualité du renforcement de leur radicalité et l’effet boule de neige de l’expansion de l’aversion contre leur propre pays dont ils se sentent bannis éternellement .

Les prisons ne sont -elles pas devenues le sanctuaire de la radicalisation et du recrutement ?

Notre système carcéral doit être impérativement réformé dans la mesure de trier cette population selon leur degré de criminalité tout en leur offrant des conditions humaines selon les standards universels et réintégrer les djihadistes moins endurcis dans la société et ce selon une stratégie consensuelle.

Le droit , le dialogue ,le pardon et la réconciliation sont les maîtres mots pour contrecarrer ce fléau national et servir de remparts contre l’instrumentalisation de cet état de fait par les ennemis de la nation afin de semer le doute parmi la population et diviser le pays .

Encore faut-il faire un effort dans le domaine du choix des ulémas afin de tracer une politique claire et modérée pour convaincre ces tunisiens égarés et manipulés et ce par la force de l’argument et non uniquement par l’argument de la force !

2 thoughts on “Tunisie : l’approche sécuritaire ne suffit plus !

  1. L approche sécuritaire n a jamais suffit, pour un puriste, j aurai écrit ne suffit pas au lieu de ne suffit plus, lecons tirées de la guerre d Afganistan 20% solution militaire 80 % Cimic, vos posts sont instructifs mais illisibles, écriture noire sur un fond foncé du vert , choisir un fond blanc, je prends du plaisir à vous lire. Bonne chance pour la suite cher ami et collégue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *