Tunisie : une participation militaire onusienne à très grand risque au Mali!

Nous avons évoqué lors de billets précédents l’exfiltration de plusieurs mercenaires terroristes maghrébins de Syrie vers le continent africain sous le contrôle US et via le soutien logistique du Qatar et de la Turquie et ce dans le but de renforcer les rang d’aqmi et ses franchises régionales afin de déstabiliser la région du sahel et du Maghreb ce qui justifierait la présence yankee.

Et voila que les récents actes terroristes survenus que ce soit au mali , au Niger ou au nord Tchad , nous donnent raison .

En effet , une nouvelle branche de la nébuleuse criminelle aqmi dite « le Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans « (JNIM), qui opère en Afrique de l’Ouest et dans le Sahel vient de revendiquer un attentat suicide contre l’armée malienne et déclare la continuation d’une série d’agressions visant l’armée malienne, l’armée burkinabé et les troupes de l’ONU au Mali pendant les prochains jours.

Il convient de préciser que depuis un certain temps, le JNIM fait recours de plus en plus à des attaques-suicides. C’était notamment le cas le 20 janvier dernier lors de l’assaut qui a visé le camp de la MINUSMA (mission de l’ONU au mali) à Aguelhok, dans la région de Kidal, tuant au moins 10 casques bleus du contingent tchadiens et plusieurs autres blessés.

Par conséquent le détachement de l’armée tunisienne , participant à la dite mission , est entré dans un bourbier désastreux et serait probablement attaqué par ses propres nationaux parmi les mercenaires terroristes ayant fait leur preuve au moyen orient et en Libye .