LE SULTAN ERDOGAN RECONQUIERT LE MAGHREB PAR LES DRONES

Ce n’est  pas de la fiction ou encore moins de la surenchère ; c’est bel et bien vrai , le maitre international des fréres musulmans , a fait entrer  ses 17 drones dans l’ouest libyen pour supporter les milices islamistes pro alqida  sévissant sur Tripoli  afin de  contrer l’opération de sa libération  par l’armée nationale commandée par Haftar .

Il ne s’est pas contenté d’envoyer ces gadgets meurtriers mais il a désigné un général turc pour commander directement les opérations depuis l’aéroport de MAATIGA, un groupe de 16 opérateurs qui ménent des opérations de bombardement aussi bien des soldats que des installations et bâtiments libyens;

L’implication turque directe dans le conflit

C’est une première au Maghreb depuis la chute de l’empire ottoman et cela nous rappelle  les vaisseaux et bateaux des corsaires turcs qui sévissaient des siècles durant sur le bassin méditerranéen  ( barbe rousse , aarouj etc…

Ce dirigeant machiavélique est capable de tout , n’a t-il pas causé ces dernières années  une vague d’immigration inédite depuis la Syrie vers l’Europe dont les retombées terroristes ont touché plusieurs pays européens du fait de la filtration vcée et la distillation de plusieurs daechiens ;

L’homme brandit cette menace en empirant le chaos sécuritaire en Libye et s’installe de facto sur le théâtre géopolitique maghrébin et par conséquent il est de facto un acteur incontournable dans le partage du gâteau et une menace preante à prendre en considération par les européens;

C’est aussi une nouvelle donnée stratégique et un cas inédit dans la région qui pourrait étre transposé aussi bien en Algérie qu’en Égypte dont la Tunisie pourrait éventuellement en étre la base arrière pour une éventuelle « libynisation » ou « syrinisations » et ce grâce aux amitiés suspectes et moteurs pro-turcs dont regorgent ce pays .

A titre d’info , ci-après quelques infos techniques  sur ces drones du type Bayraktar TB2 :

Le système  comprend six véhicules aériens (UAV), deux stations de contrôle et de commande au sol, trois stations de données au sol, deux stations vidéo et du matériel de soutien au sol.

Le TB2 est classé comme un avion militaire tactique (surveillance et attaque), capable de voler à une hauteur de 20 000 à 27 000 pieds, à environ 8 000 mètres, de transporter 150 kg d’équipement et de voler jusqu’à 25 heures.

Il est également capable de surveiller, d’explorer et de détruire immédiatement des cibles nuit et jour. En fournissant aux centres d’opérations des forces armées turques des informations opportunes à surveiller au cours de sa mission dans l’atmosphère, il est également en mesure de cibler