LIBYE: LE JOUR D’APRÈS L’ENTRÉE DE HAFTAR A TRIPOLI

 

ABSTRACT

Le maréchal Haftar s’est vu chambardé son plan de pénétration soft dans la capitale libyenne pour cause d’une imminente entrée de troupes turques dans la bataille qui viendraient soutenir les milices jihadistes qui y sévissent depuis 2014 .

Le dit chef militaire vient de sommer ses hommes d’entrer par la force en déclarant sa bataille celle de la libération nationale contre une néocolonisation “ottomane” , il parait que cela a impacté sur la scène nationale et on vient de noter une déferlante vague d’appui de la quasi totalité des tribus du pays à son action.

On murmure déjà qu’un hypothétique dictateur militaire vaut mieux qu’un pouvoir régi par de mafieuses milices takfiris qui ont appauvri le peuple et détruit le pays

Les turcs s’ils interviendraient physiquement rendraient cette guerre civile un conflit international et donnerait l’alibi aux autres pays du bassin est de mare nostrum d’y entrer directement pour défendre leurs présumés intérêts dits de “sécurité nationale”

le région s’embraserait et deviendrait une réplique du théâtre syrien du fait de ce “Néron” d’Erdogan