Tunisie : l’armée est visée

Notre cher pays , la Tunisie vit actuellement une phase cruciale caractérisée par un bouillonnement et  une agitation populaire tous azimuts qui ciblent les zones de production .

Une main secrète manipule le peuple sous couvert de l’emploi et l’état se trouve gêné et peut déraper.

Déraper, dans sa façon de prendre des mesures hâtives  dont les conséquences seraient désastreuses .

En l’occurrence, induire l’armée dans des missions contraires à sa doctrine .

On pense qu’il y a une magouille visant à salir l’image de cette honorable armée qui gêne les mafias de la contre bande et ce en la forçant à perdre raison et à la forcer à s’auto-défendre par le feu et ce en l’abscence de couverture et de cadre juridique voire constitutionnel.

En conséquence, elle serait l’outil du pouvoir contre son pauvre peuple …

Même , ben ali n’a pas employé en 2008 les forces armées dans le bassin minier ou encore à Bengurdane en 2010 ;

La première chaine de la sécurité intérieure est du ressort des forces de sécurité intérieure , l’armée rentre en dernier lieu  : point à la ligne

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *